La respiration

louis_chorale-enregistrement_IMG_8728Nous naissons en respirant à l’endroit et notre tout premier cri en est un magnifique exemple. Cependant, le monde moderne, et tout ce qu’il apporte comme confort, nous pousse peu à peu à prendre la mauvaise habitude de mal respirer et sans même nous en rendre compte :

nous respirons tous à l’envers.

Que veut dire « respirer à l’envers » ? Vivre l’inspiration comme une asphyxie : c’est respirer à l’envers. S’essouffler plutôt qu’expirer c’est aussi respirer à l’envers.

Pour bien maitriser votre instrument vocal, chaque inspiration doit être vécue comme une prise d’énergie, chaque expiration  doit accompagner le déroulement de votre posture, être soutenue, musclée. C’est d’ailleurs au niveau des muscles que tout se joue. Notre mode de vie confortable ne nous oblige plus, depuis très longtemps, à être « musclés ». Ce relâchement musculaire est directement à l’origine de cette mauvaise habitude de respiration et n’aide en rien la maitrise de l’instrument qui nous intéresse ici : notre voix.

Un bon instrumentiste vocal doit pouvoir s’appuyer sur une respiration maitrisée car ne l’oublions pas : notre voix est un instrument à vent.  Des exercices de techniques respiratoires, certains un peu sportifs, sont indispensables au bon apprentissage de son instrument.

 

 

A propos Louis.C

Élève au conservatoire de Paris IX, en tant que concertiste soliste. Diplômé par le conservatoire de Lille en techniques respiratoires et vocales, Concertiste de jazz et depuis 15 ans, musicien professionnel, coach vocal et chef de deux chorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *